Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

AGHOSTINO – Festival Young Team fest

Back from the dead sur scène pour un unique concert d’anniversaire !

Aghostino fut un groupe messin de noise-rock tendu, protéiforme, ciselé et souvent mélodique, formé en 2004 et dissous en 2010.

Compactée dans une formule atypique à 2 basses, 2 voix, 1 telecaster, 1 batterie, 1 minimoog et une poignée de neurones, la moelle du quatuor lorrain est une étagère pleine d’albums vénérés telles des bibles soniques dictées au cœur des nineties. Parmi les bergers communs : le noise-rock US affilié Touch and Go (Girls Against Boys, The Jesus Lizard, Shellac), les éclats passionnés et aventureux de Fugazi, Shipping News, At the Drive-In ou encore les plus belles fiertés hexagonales, comme Portobello Bones, Drive Blind ou Prohibition.

« Collarbones Full of Cocoons », paru sur le label des Disques du hangar 221 en 2007, est l’unique album du groupe. Atypeek Music l’allonge de deux titres en 2015, pour lui offrir une nouvelle vie sur les plate-formes numériques.

10 ans après sa sortie, le quatuor remise ses déambulateurs pour la rampe d’accès du Young Team fest (lol). Ass-kicking & ostéoporose le 19 mai aux Trinitaires, Metz, en compagnie de Totorro et Xiu Xiu.

image-1

https://aghostino.bandcamp.com

Facebook

HELIOGABALE – réedition de YOLK + TO PEE

HELIOGABALE

REEDITON DES ALBUMS « YOLK » et « TO PEE  »
GATEFOLD double vinyl 180g

PREORDER
https://disquesduhangar221.bandcamp.com/releases

Yolk et To Pee réunis, albums siamois, pensés « les Disques du Hangar 221» retour sur les débuts d’Heliogabale…

1995…Yolk composé et enregistré dans la toute première période du groupe par Iain Burgess à la Black Box.

13 morceaux bruts, étranges, noise… Premières syncopes à mélanger leurs quatre sons, avec son premier batteur, Klauz Selosse. Cet album, qui faillit ne jamais voir le jour, sera mixé après sa mort. Christophe Feray et son label « Agony » sort le CD digipack avec Tripsichord.
1996…To Pee: 5 titres composés en suivant, avec l’arrivée de Marcel Perrin à la batterie, sursaut de vie venu des profondeurs, invitation au «blanc», ce blanc de l’abandon, celui d’avant ou après la raison, celui du plongeon hors des normes, du lâcher prise, du coulé…Et toujours Agony pour sortir le digipack.

Les deux albums seront pressés en petite quantité. Le stock étant épuisé depuis pas mal de temps, ils furent mis en écoute et disponible en digital récemment chez  Atypeek Music. Mais le support physique faisait défaut.

2015…Le  label « les Disques du Hangar 221 », propose une réédition des deux premiers albums sur vinyles. Heliogabale ressort des archives photo avec l’aide des  labels Atypeek Music et les disques du hangar 221, rassemblent les éléments.
Faire se rejoindre ces deux temps était comme une évidence, inspire-expire…

Un mouvement vers le 3ème opus à venir…
1997… Chicago: The Full Mind is Alone the Clear…